Bien lacer ses Schnürschue

Un laçage correct et réglementaire de ses brodequins est un des impératifs de la bonne tenue du lansder.

Les lacets doivent être ronds et en cuir, des modèles en tissu, également ronds, avec pointes ferrées, ont aussi été distribués, de façon restreinte.

Pourquoi un « bon » laçage ? Deux réponses :

 

  • 1) C’est esthétique : en effet, un laçage droit est plus seyant qu’un croisé ; 
  • 2) C’est pratique : de cette façon, et en cas de blessure, le sanitäter peut les sectionner plus rapidement pour pouvoir retirer le (les) brodequin(s).

lacer - Bien lacer ses Schnürschue Schnur10

Alors, comment faire pour atteindre ce résultat ?

lacer - Bien lacer ses Schnürschue Schnur11

1° – La mise en place du lacet à la base du brodequin : passer le lacet dans les deux premiers œillets, tête du lacet de l’extérieur vers l’intérieur, puis un des cotés de ce lacet doit être inséré dans le dernier œillet. A l’issue, égaliser la longueur des deux cotés, en gardant à l’esprit que la partie que vous lacez dans les œillets doit être la plus longue.

lacer - Bien lacer ses Schnürschue Schnur12

2° – Le laçage proprement-dit : suivre le même principe qu’au départ.

lacer - Bien lacer ses Schnürschue Schnur13

3° – Arrivé au dernier œillet, rectifier la longueur de chaque coté du lacet, pour en avoir deux égales.

lacer - Bien lacer ses Schnürschue Schnur14

4° – Pour finir, continuer le laçage jusqu’au bout, en croisant. Attention : si les guêtrons sont portés, le nœud du lacet ne doit pas en dépasser, il convient donc de répartir soigneusement les boucles à l’intérieur des brodequins, en prenant garde de ne pas former de plis ou d’enchevêtrements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *